ce forum est le forume du tous les Mkach5in

EST vs Ittihad

DERNIER MATCH

CLASSEMENT

الزوار

.: عدد زوار المنتدى :.

مواقع صديقة

إنسخ الرابطwww.9m.com/upfiles/UwG81654.gif

طباعة صفحة


    La fusion – Solution

    شاطر
    avatar
    jaiden yugi
    Admin

    عدد المساهمات : 259
    نقاط حبك لترجي : -2147482235
    لاعب : 0
    تاريخ التسجيل : 21/07/2009
    العمر : 21
    الموقع : http://romatn.clubme.net

    La fusion – Solution

    مُساهمة من طرف jaiden yugi في السبت سبتمبر 19, 2009 11:27 pm

    La fusion – Solution




    Une fois le calme revenu et les blessures pensées les deux communautés reviennent à une attitude plus raisonnable se souvenant qu’avant tout ils étaient tous des tunisiens.
    Par ailleurs, les tentatives pour renouer avec la pratique du football étaient nombreuses et diverses mais en vain. A l’image de l’idée de créer un club purement arabo-musulman qui commençait à germer dans la tête du duo Abdelhamid Zaouch, propriétaire d’un atelier de cuir, et Laroussi Turki (dit Ben Osman), Commis d’Administration Centrale du Gouvernement Tunisien.

    Il a fallu près d’une année de sevrage pour les amoureux du ballon rond pour trouver la solution qui conduira enfin le général Lignolet à daigner lever son interdiction.

    Hobbie footballistique et intérêt financiers communs conjugués vont conduire deux joueurs des camps adverses, Sadok Ben Mustapha du Stade Africain et Haddad du Stade Tunisois, à trouver l’« astuce » lors d’un tête à tête qui les conduisit à évoquer leur passion.
    Haddad était un gros fournisseur de cuir et comptait une forte clientèle parmi la communauté musulmane.

    Sadek Ben Mustapha était pour sa part fonctionaire au sein de l’administration financiére et entretenait donc des relations rapprochées avce la communité juive. L’idée avancée par Haddad, par intérêt commercial d’espérer une fusion entre les deux club ne déplut pas à sadak Ben Mustpha qui y trouvait un certain intérêt professionnel.

    Ayant en vent de cette idée de fusion entre les deux clubs à l’origine des troubles ayant conduit à l’arrêt de la compétition, le Général Lignolet conditionna le retour de la pratique du football à l’éventuelle réalisation de ce projet.

    Mis devant le fait accompli, les dirigeants des deux clubs n’eurent d’autres choix que d’opter pour les fusions. Le désir de renouer avec leur sport favori l’emportera sur le sentiment de rejet de l’autre. La décision de créer l’Union Sportive Tunisiénne fut donc prise, plus ou moins à contre cœur, notamment Côté Stade Africain puisque tout un chacun sait que l’U.S.T a véhiculé de tout temps l’image du club de la communauté juive, même au lendemain de l’independance.

    Et malgré son caractère anvantageux en faveur du Stade Tunisois, d’important dirigeants et de grands joueurs du Stade Africain tels que Ali Bouhajeb, Omar et Ali Guellati, Slim Zaouch et d’autres étaient sincèrement convaincus de l’utilité d’une telle fusion.

    Une réunion groupera ainsi les deux parties pour finaliser le projet pour lequel tout le monde était d’accord. Sauf que le jour « j » une voix s’élèvera de façon énergique contre la réalisation d’un tel projet qui se faisait au détriment des musulmans.

    Les regards ahuris et étonnés de tous les présents se tournèrent pour découvrir un jeune homme fort modeste, le visagechétif et marqué par les dures journées de labeur chez son patron et inspirateur Abddelhamid Zaouch dont il partageait l’idée de créer un club purement arabo-musulman par sa gestion et sa composition. Ce jeune homme à peine âgé de 20 ans n’était autre que Mohamed Zouaoui.

    La surprise de l’assemblée tournera à la dérision lorsqu’elle s’aperçut que ce jeune homme n’était autre que le garde matériel du Stade Africain. Et quand on sait qu’à l’époque le matériel à garder se limitait au seul ballon, voire deux pour les clubs mieux nantis, on se rend compte encore mieux du côté dérisoire de la fonction.

      الوقت/التاريخ الآن هو الثلاثاء نوفمبر 21, 2017 10:26 pm