ce forum est le forume du tous les Mkach5in

EST vs Ittihad

DERNIER MATCH

CLASSEMENT

الزوار

.: عدد زوار المنتدى :.

مواقع صديقة

إنسخ الرابطwww.9m.com/upfiles/UwG81654.gif

طباعة صفحة


    Des incidents prémonitoires

    شاطر
    avatar
    jaiden yugi
    Admin

    عدد المساهمات : 259
    نقاط حبك لترجي : -2147482235
    لاعب : 0
    تاريخ التسجيل : 21/07/2009
    العمر : 21
    الموقع : http://romatn.clubme.net

    Des incidents prémonitoires

    مُساهمة من طرف jaiden yugi في السبت سبتمبر 19, 2009 11:24 pm

    Des incidents prémonitoires

    Au lendemain de l’armistice, la compétition reprendra ses droits sous forme d’organisation de la Coupe Franco-Arabe en l’honneur des soldats tunisiens montés au front et en récompense de leur bravoure.

    Cette épreuve mettra aux prises quatre équipes, le Club des Pères Blancs désormais appelé « les Lutins » (et plus tard la Joyeuse-Union) parrainé et financé par l’église catholique française, le Stade Tunisois composé uniquement de juifs et le Stade Africain mélange d’arabes et de français avec une forte majorité en faveur de ces derniers.

    Les événement malheureux qui entacheront la finale de ce tournoi, vont fortement conditionner l’avenir du sport en Tunisie et servir de déclic à l’idée de création de la vraie première association sportive arabo-musulmane. Ce sera l’EST.

    Cette compétition qui s’est déroulée au Belvédère sur l’emplacement de l’actuel Stade Chedly Zouiten a vu la domination du Stade Africain et du Stade Tunisois, adversaires donc d’une finale qui a suscité un engouement populaire extraordinaire.

    Le public était certes enthousiaste mais une atmosphère électrique dominait l’ambiance en égard au mépris accumulé par les soldats de retour du front envers des juifs dispensés de mobilisation.

    Une animosité ambiante créée par des événements politiques, telle la déclaration de Balfour relative à la création d’un « foyer » juif, et attisée par un arbitrage partial en faveur du Stade Tunisois qui l’emportera (2-1). Un résultat mal digéré par les supporters musulmans du Stade Africain. La violence éclate alors dans les gradins entre juifs et musulmans et se transporte sur l’aire de jeu transformée en véritable ring à centaines de boxeurs.

    Et des vrais boxeurs il y en avait ce jour là au stade avec les Hassen Karroche, champion de Tunisie poids lourds, et Abderrahmane Gamane d’un côté et Cohen Judas, joueur du Stade Tunisois et pugiliste de carrière.

    Ces incidents sanglants ne se limitèrent pas à l’enceinte du stade malgré l’intervention des gendarmes puisque la foule, habilement manipulée par des soldats plein de rancœur propagea les heurts jusque dans les ruelles de la Médina, défonçants les magasins des quartiers juifs sur passage Mais, beaucoup plus que l’influence des militaires, c’est la nouvelle de l’hospitalisation sur blessure grave à l’estomac occasionnée par le fameux Cohen Judas au malheureux Belgacem, employé de la municipalité chargé de garder le terrain et de son marquage, qui attisera la colère de la communauté musulmane.

    On assista alors à l’une des bagarres les plus dures et les plus sanglantes entre juifs et musulmans conduisant Tunis au bord de la guerre civile.

    La décision prise par le Commissaire Mathe va s’avérer salutaire, atténuant la tension et mettant fin aux heurts. L’enquête ordonnée par ce dernier désigna Judas Cohen comme principal responsable des incidents, et le Commissaire ordonna son incarcération. Il fallait compter sans l’intervention de la danseuse Juive Julie Chaouia, qui entretenait une relation amoureuse avec Ismaïl Bey.
    Ce dernier répondra favorablement au vœu de « sa danseuse » de permettre la libération de l’« agresseur ».

    Et voilà Judas Cohen accueilli en héros par une communauté juive rapidement informée de « la bonne nouvelle » et qui le portera en triomphe en scandant des slogans hostiles au Stade Africain, ce qui n’était pas pour baisser la tension ces provocations mettront le feu aux poudres et les hostilités reprennent aussitôt plongeant à nouveau Tunis dans le chaos.

    La situation était devenue intolérable à un point tel que le ministre de la guerre, le Général Lignolet, décide d’interdire toute manifestation ou rassemblement de masse et de suspendre toutes les activités sportives, surtout que la guerre n’était pas totalement achevée en Europe. Ce fut le seul moyen de mettre un terme à ces événements grave.

      الوقت/التاريخ الآن هو الثلاثاء نوفمبر 21, 2017 10:27 pm